Johnny Hallyday par Elsa Triolet

Photo d'Elsa Triolet
Portrait de la romancière Elsa Triolet datant des années 1960. Romancière française d’origine russe, elle est née à Moscou le 25 septembre 1896 où elle fut encourager par Maxime Gorki à écrire. Elle rencontre Louis Aragon lors d’un voyage à paris en 1928 qu’elle épouse le 28 février 1939. Elle est lauréate du Prix Goncourt en 1945 pour son roman « Le premier accroc coûte 200 francs ». Parmi ses oeuvres, « Le cheval blanc » (1943), « Roses à crédit » (1959), « Luna-Park » (1959), « L’âme » (1963). Elle décède en juin 1970 à l’âge de 70 ans.

«Il ne laissait pas le temps à la salle d’applaudir, il excitait ses musiciens comme un cocher ses chevaux: «Plus fort! Plus fort!…? Encore plus fort!…». C’est le galop à mort, le délire de la vitesse, de la musique, de la danse… Il semblait connaître chaque spectateur dans la salle, s’amuser avec elle, follement et, soudain, confier son désespoir à tout ce monde, comme mortellement blessé, souffrant à la mesure de sa taille, de sa force et non pas à celle des mauviettes qu’il avait devant lui: «Pas cette chanson…» ou «Serre la main d’un fou…» du récital précédent, cette main que personne ne veut serrer. Un tigre souffre, lui aussi, et un adolescent donc!

Source : Journal L’humanité