le temps d’exécution, le temps du regard, le temps comme sujet d’interrogation, le temps de circulation de l’œuvre.

Olga Kisseleva. ContreTemps a été réalisé en écho au colloque international qui a eu lieu en juillet 2013 au musée du Louvre-Lens, dans le cadre de son exposition inaugurale Le temps à l’œuvre.

Olga Kisseleva avait proposé au musée du Louvre-Lens un colloque en lien avec l’exposition du même nom — consacrée au thème du temps dans l’art ancien — qui conjuguait art, philosophie et sciences. Les actes du colloque, qui s’est déroulé du 5 au 7 juillet 2013, ont été consignés dans cet ouvrage illustré, édité par les Presses de la Sorbonne. Il nous a semblé que la démarche des intervenants pouvait se comprendre à l’aide de cette réflexion du philosophe Jean-François Lyotard qui écrivait en 1988 :

« Il faudrait distinguer le temps qu’il faut au peintre pour peindre un tableau (le temps de ‘’production’’), le temps nécessaire pour regarder et comprendre cette œuvre (le temps de ‘’consommation’’), le temps auquel l’œuvre se réfère (un moment, une scène, une situation, une séquence d’évènements : le temps du référent diégétique, de l‘histoire racontée par le tableau), le temps qu’elle a mis pour parvenir jusqu’au regard depuis sa ‘’création’’ (son temps de circulation), et enfin aussi, peut-être, le temps qu’elle est elle-même. Ce principe, dans son ambition enfantine, permettrait d’isoler différents lieux du temps ». J-F Lyotard, L’inhumain : causeries sur le temps, Paris, Editions Galilée, 1988, p. 89.

Les interventions traitent l’un ou/et l’autre de ces quatre temps : le temps d’exécution, le temps du regard, le temps comme sujet d’interrogation, le temps de circulation de l’œuvre. Les communications ont été réparties en six groupes que nous suivrons dans leur ordre : 1. Exposer le temps à l’œuvre, 2. Temps ‘’objectif’’ ? 3. Accélération Décélération, 4. Le temps au travail des médiums intemporels, 5. Le temps au travers des médiums ultracontemporains, 6. Laboratoire.

Source :  Actu Philosophia.

Laisser un commentaire